Voyez la vidéo Gantrex


FAQ

  • La fixation souple est basée sur l’utilisation conjuguée des clips équipés de nez en élastomère vulcanisé et d’intercalaire renforcé.
  • Ce type de montage permet d’absorber sans fatigue les contraintes induites dans le rail par le passage des galets et offre de manière contrôlée une liberté de mouvement au rail.
  • L’utilisation de clips réglables facilite grandement le montage de la voie et permet un réajustement ultérieur en cours de vie.
  • Le clip réglable est le seul garant d’un calage du patin de rail parce qu’il permet d’absorber les tolérances de fabrication.
  • Le système de fixation souple est actuellement la solution reconnue qui garantit la stabilité à long terme de la voie de roulement sous des conditions opérationnelles sévères.

On choisira le clip de type à boulonner ou à souder en fonction des conditions d’accessibilité, des problèmes de sécurité, de protection requise.

  • Les clips à boulonner sont le plus souvent utilisés dans des installations existantes pour lesquelles les trous peuvent être réutilisés. Un clip à souder, avec boulon amovible par le haut, est beaucoup plus facile à monter et à démonter qu’un clip à boulonner qui exige un accès au-dessus et en-dessous du support.
  • Au niveau sécurité, dans le cas de montage en hauteur, il est plus dangereux de fixer un clip à boulonner qui requiert un accès sécurisé à la tête de vis ainsi qu’à l’écrou.
  • Certaines normes pénalisent la solution soudée en imposant des épaisseurs de semelle de poutre beaucoup plus importantes que lors de clips à boulonner. Certaines normes nationales écartent complètement la soudure de clips sur les semelles des poutres en acier.

  • Les tolérances standards portent principalement sur l’horizontalité et la rectitude des têtes de rails, de même que leur écartement (contactez Gantrex pour plus d’infos et/ou support).
  • On comprendra aisément pourquoi l’installation doit être confiée à des spécialistes.
  • Des informations détaillées sont disponibles dans la littérature technique ::
  • Norme ISO 12488-1
  • Recommandations FEM 1.001
  • Recommandations VDI 3576
  • Norme ISO 8306
  • Norme BS 466 App F
  • Rapport techniques AIST #6
  • Rapport techniques AIST #13
  • Spécifications CMAA #70
  • Normes nationales

  • Pour éviter les chocs au passage de l’engin sur les joints de rails, ce qui élimine les risques de matage en bout de rails et les vibrations induites.
  • Etant entendu que le système de fixation souple permet les mouvements longitudinaux du rail, les contraintes dues à la dilatation thermique sont réduites, permettant ainsi des voies de roulement de grande longueur.
  • L’éclissage n’offre pas une liaison suffisamment rigide. A cause de leur géométrie, il n’est pas possible d’éclisser certains rails type pont roulant, notamment les rails DIN 536 ; ces derniers doivent être soudés.
  • Le soudage des rails bout à bout permet d’exploiter au mieux les avantages d’une fixation souple : Gantrex a l’expérience de longueurs totales supérieures à 1000 mètres.
  • Diverses méthodes de soudage sont expliquées sans la rubrique « Soudage de rails »

  • La sélection du rail se fait en fonction du type de montage :
  • Si le montage est discontinu, la nécessité d’avoir une grande inertie verticale implique le choix d’un rail de type haut.
  • Si le montage est continu, rails bas et haut peuvent convenir ; à noter que, dans un caniveau, le rail bas demande une tranchée moins profonde mais plus large.
  • La largeur de tête du rail doit être choisie en fonction de l’utilisation : on se référera aux normes et règles en vigueur telles que DIN 15070 et FEM 1.001 ; la largeur de la tête de rail doit tenir compte de la bande de roulement du galet : prévoir un jeu de 5 à 20 mm en fonction des dimensions.
  • Les qualités d’acier les plus courantes sont les grades 70 et 90 (résistance mécanique de 690 N/mm² et 880 N/mm²) ; des aciers à résistance supérieur sont également disponibles sur le marché.
  • Les barres les plus courantes ont une longueur de 12 mètres ; des longueurs de 15 et 18 mètres, également disponibles, permettent de limiter le nombre de soudures ; au-delà, les problèmes logistiques deviennent prépondérants.
  • Préférence sera donnée aux profils couramment laminés ; Gantrex peut vous aider dans l’approvisionnement des profils courants, plus rares et, si nécessaire, proposer des alternatives.

  • Il n’y a actuellement aucun code ou standard qui régit la façon d’isoler électriquement une voie de roulement.

  • Lorsque le fonctionnement de l’engin dépend du bon contact des galets avec la voie de roulement, il est impératif de s’assurer d’une connexion adéquate. Plusieurs facteurs peuvent modifier le chemin de terre, dont l’intercalaire en élastomère sous le rail qui est un isolant électrique. Pour assurer une bonne mise à la terre, un câble adéquat doit relier le rail à son support acier. Ce câble doit tenir compte de possibles mouvements longitudinaux du rail. Lorsque le rail est joint par éclisses, ce câble doit être installé à chaque extrémité du rail. Les clips Gantrex® ne doivent pas être intégrés comme conducteurs de mise à la terre dans le design final.

Le choix idéal pour une protection contre la corrosion est spécifique au projet. L’effet de la corrosion doit prendre en compte de multiples facteurs qui ne sont pas fonction du matériel Gantrex mis en œuvre.

Gantrex peut appliquer la plupart des solutions de protection sur ses composants de la voie de roulement et recommande de prévoir du matériel galvanisé à chaud. C’est au responsable du projet de déterminer si la protection cathodique en milieu marin est nécessaire.